Spread the world

Horace Vernet (1789-1863)

"Le diabolo", série de 6 dessins

Demande d'informations

Encre et lavis sur papier
12 x 8 cm (cadre 30 x 25 cm)
Signé H.Vernet et daté 1812

Horace Vernet met en scène avec légèreté, humour et talent l’insouciante bourgeoisie parisienne à la mode se divertissant en s’essayant au tout nouvel art du diabolo, apparu en France justement en 1812.

Héritier de deux générations d’artistes de renoms, le destin d’Horace Vernet (1789-1863) était comme tout tracé. Fils de Carle Vernet, petit-fils de Claude-Joseph Vernet (1714-1789), peintre de marines, et de Jean-Michel Moreau le jeune (1741-1814), il fréquenta les ateliers de Théodore Géricault (1791-1824) et de François-André Vincent (1746-1816).

Avant de s’investir pleinement à la peinture militaire, son talent lui permet de subvenir à ses besoins en exécutant notamment des caricature et des petites scènes de genre pleine de charme utilisées par la presse de mode tel « Le Journal des Dames et des Modes » de 1811 à 1815.

Nos dessins témoignent parfaitement de cette période. Ils ont été utilisés en 1813 pour illustrer Le diable couleur de rose ou le jeu à la mode, à Paris, chez Janet, libraire rue st Jacques n°59. Cet ouvrage consacré au jeu du diable, que l’on appelle aujourd’hui diabolo, est un recueil de couplets en vers chanté sur des airs connus, finissant par un almanach.

Demande d'informations à propos de Horace Vernet (1789-1863) "Le diabolo", série de 6 dessins

 

More info

Héritier de deux générations d’artistes de renoms, le destin d’Horace Vernet (1789-1863) était comme tout tracé. Fils de Carle Vernet, petit-fils de Claude-Joseph Vernet (1714-1789), peintre de marines, et de Jean-Michel Moreau le jeune (1741-1814), il fréquenta les ateliers de Théodore Géricault (1791-1824) et de François-André Vincent (1746-1816).

Avant de s’investir pleinement à la peinture militaire, son talent lui permet de subvenir à ses besoins en exécutant notamment des caricature et des petites scènes de genre pleine de charme utilisées par la presse de mode tel « Le Journal des Dames et des Modes » de 1811 à 1815.

Nos dessins témoignent parfaitement de cette période. Ils ont été utilisés en 1813 pour illustrer Le diable couleur de rose ou le jeu à la mode, à Paris, chez Janet, libraire rue st Jacques n°59. Cet ouvrage consacré au jeu du diable, que l’on appelle aujourd’hui diabolo, est un recueil de couplets en vers chanté sur des airs connus, finissant par un almanach.

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Horace Vernet (1789-1863)

Horace Vernet (1789-1863)

Horace Vernet met en scène avec légèreté, humour et talent l’insouciante bourgeoisie parisienne à la mode se divertissant en s’essayant au tout nouvel art du diabolo, apparu en France justement en 1812.