Spread the world

Théodore GUDIN (1802-1880)

"Mer agitée à l'Entrée du Port"

Demande d'informations

Signée et datée 1839 en bas à gauche
Huile sur toile
87 x 136 cm

"J’estime que la peinture de marine forme un genre très distinct qui nécessite des études spéciales. Pour peindre la mer, il faut avoir navigué."

Théodore GUDIN peut se permettre d'écrire ces mots puisqu'en s'engageant dans la Marine américaine, il participe à une mission de surveillance des pêches au banc de Terre-Neuve et assiste au naufrage de trois cents navires.

Voilà ce qui explique, en plus du talent, cette luminosité si saisissante, ce mouvement de la mer si réaliste, cette connaissance des bâteaux et de leur voilure que nous offre Gudin à travers cette oeuvre.

Evidemment, c'est de son retour en France qu'on lui doit cette maîtrise de la technique alors qu'il devient l'élève d’Horace Vernet puis d’Anne-Louis Girodet. Il entre dans l’atelier de ce dernier, puis fréquente celui d’Antoine Gros et celui de Jacques-Louis David.

Nous ne sommes pas les premiers à admirer l'oeuvre de ce peintre. En 1827, il est remarqué par le Roi Charles X lors du Salon auquel il participe depuis 1822 et c'est en 1830 qu'il devient peintre officiel de la Marine.

Demande d'informations à propos de Théodore GUDIN (1802-1880) "Mer agitée à l'Entrée du Port"

 

More info

Théodore GUDIN peut se permettre d'écrire ces mots puisqu'en s'engageant dans la Marine américaine, il participe à une mission de surveillance des pêches au banc de Terre-Neuve et assiste au naufrage de trois cents navires.

Voilà ce qui explique, en plus du talent, cette luminosité si saisissante, ce mouvement de la mer si réaliste, cette connaissance des bâteaux et de leur voilure que nous offre Gudin à travers cette oeuvre.

Evidemment, c'est de son retour en France qu'on lui doit cette maîtrise de la technique alors qu'il devient l'élève d’Horace Vernet puis d’Anne-Louis Girodet. Il entre dans l’atelier de ce dernier, puis fréquente celui d’Antoine Gros et celui de Jacques-Louis David.

Nous ne sommes pas les premiers à admirer l'oeuvre de ce peintre. En 1827, il est remarqué par le Roi Charles X lors du Salon auquel il participe depuis 1822 et c'est en 1830 qu'il devient peintre officiel de la Marine.

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Théodore GUDIN (1802-1880)

Théodore GUDIN (1802-1880)

"J’estime que la peinture de marine forme un genre très distinct qui nécessite des études spéciales. Pour peindre la mer, il faut avoir navigué."