Spread the world

New Grand fixé sous verre de V. de Montpetit (1713-1800) View larger

Grand fixé sous verre de V. de Montpetit (1713-1800)

Homme portant la médaille de l'ordre de Saint-Louis

Demande d'informations

Signée et datée en bas à gauche "V De Montpetit 1783"
Huile sur toile fixée sous verre
Hauteur : 70 cm - Largeur : 60 cm
Fin du XVIIIe siècle, époque Louis XVI
Provenance : Collection privée Paris
Traces d'humidité. Beau cadre en bois mouluré sculpté et doré à décor de frises de rais de cœur et de perles

Vincent de Monpetit est l'inventeur de cette technique de peinture éludorique ou fixé sous verre.

Arnauld Vincent naquit à Mâcon le 13 décembre 1713. Il adopta le pseudonyme de Montpetit vers 1760 après son installation à Paris. Esprit extrêmement curieux, inventif, il fut à la fois peintre, "mécanicien" et écrivain ; il se passionna tout particulièrement pour l'horlogerie - il fonda d'ailleurs à Bourg-en-Bresse une manufacture de pièces d'horlogerie - et pour la construction des ponts métalliques. Après des revers de fortune, en 1763, il se consacra essentiellement à la peinture, vivant principalement de l'activité de restaurateur de tableaux. Inventeur de la peinture éludorique, du grec Elaïon (huile) et Hudor (eau), et du fixé sous verre, procédés destinés à répondre aux problèmes posés par la dégradation des tableaux, il présenta ses découvertes à l'Académie Royale des Sciences en 1775 où elles furent approuvées. Vincent jouit de son vivant de la faveur du roi et de la cour et il réalisa de nombreuses commandes de portraits et de miniatures

Ses œuvres sont rares, surtout ses fixés sous verre.
Ci dessous, le plus célèbre tableau de Vincent de Montpetit : le portrait de Louis XV conservée au château de Versailles et exécuté dans cette même technique de fixé sous-verre.

Demande d'informations à propos de Grand fixé sous verre de V. de Montpetit (1713-1800) Homme portant la médaille de l'ordre de Saint-Louis

 

More info

Arnauld Vincent naquit à Mâcon le 13 décembre 1713. Il adopta le pseudonyme de Montpetit vers 1760 après son installation à Paris. Esprit extrêmement curieux, inventif, il fut à la fois peintre, "mécanicien" et écrivain ; il se passionna tout particulièrement pour l'horlogerie - il fonda d'ailleurs à Bourg-en-Bresse une manufacture de pièces d'horlogerie - et pour la construction des ponts métalliques. Après des revers de fortune, en 1763, il se consacra essentiellement à la peinture, vivant principalement de l'activité de restaurateur de tableaux. Inventeur de la peinture éludorique, du grec Elaïon (huile) et Hudor (eau), et du fixé sous verre, procédés destinés à répondre aux problèmes posés par la dégradation des tableaux, il présenta ses découvertes à l'Académie Royale des Sciences en 1775 où elles furent approuvées. Vincent jouit de son vivant de la faveur du roi et de la cour et il réalisa de nombreuses commandes de portraits et de miniatures

Ses œuvres sont rares, surtout ses fixés sous verre.
Ci dessous, le plus célèbre tableau de Vincent de Montpetit : le portrait de Louis XV conservée au château de Versailles et exécuté dans cette même technique de fixé sous-verre.

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Grand fixé sous verre de V. de Montpetit (1713-1800)

Grand fixé sous verre de V. de Montpetit (1713-1800)

Vincent de Monpetit est l'inventeur de cette technique de peinture éludorique ou fixé sous verre.