Spread the world

Portrait de Marie-Antoinette

Accompagné d’un échantillon de sa robe

Demande d'informations

D’après Kuscharski
Gouache sur vélin
20 cm x 14 cm
Dans son cadre à doucine en bois et stuc mouluré sculpté et doré (33,5 cm x 28 cm)
Fin du XVIIIe/début du XIXe siècle

Portrait de Marie-Antoinette, Reine de France,
En habit de deuil à la prison du Temple

La Reine est représentée au temple, en deuil après la mort de son époux, le Roi Louis XVI.
Plusieurs répliques sont connues dont une à Versailles et une autre au Musée Carnavalet.
Le peintre Kucharski avait réussi à pénétrer dans la prison du Temple entre l’exécution de Louis XVI et le départ de la Reine à la conciergerie. Il en sort le portrait de Marie-Antoinette représentée en costume de veuve. Disparue lors du sac du palais des Tuileries, nous ne savons pas vraiment si le portait conservé à Versailles et celui conservé au Musée Carnavalet sont les premiers jets. D’autres sources nous disent que l’original a été réalisé au pastel, fut ensuite offert à la princesse de Tarente, puis recueilli par succession par les héritiers de sa sœur la marquise de Crussol mais a été probablement détruit pendant la seconde guerre mondiale. Ce portrait de Marie-Antoinette en grand deuil, a été répliqué à l’huile et au pastel, tant par Kucharski lui-même que par d’autres peintres de cette époque. En effet, les amies de Marie-Antoinette réclamaient la dernière représentation de la Reine, image si importante et émouvante. Notre œuvre s’y inscrit, bien que sa technique, son support et la finesse d’exécution, proche de la miniature, en fait une pièce unique et remarquable.

Demande d'informations à propos de Portrait de Marie-Antoinette Accompagné d’un échantillon de sa robe

 

More info

La Reine est représentée au temple, en deuil après la mort de son époux, le Roi Louis XVI.
Plusieurs répliques sont connues dont une à Versailles et une autre au Musée Carnavalet.
Le peintre Kucharski avait réussi à pénétrer dans la prison du Temple entre l’exécution de Louis XVI et le départ de la Reine à la conciergerie. Il en sort le portrait de Marie-Antoinette représentée en costume de veuve. Disparue lors du sac du palais des Tuileries, nous ne savons pas vraiment si le portait conservé à Versailles et celui conservé au Musée Carnavalet sont les premiers jets. D’autres sources nous disent que l’original a été réalisé au pastel, fut ensuite offert à la princesse de Tarente, puis recueilli par succession par les héritiers de sa sœur la marquise de Crussol mais a été probablement détruit pendant la seconde guerre mondiale. Ce portrait de Marie-Antoinette en grand deuil, a été répliqué à l’huile et au pastel, tant par Kucharski lui-même que par d’autres peintres de cette époque. En effet, les amies de Marie-Antoinette réclamaient la dernière représentation de la Reine, image si importante et émouvante. Notre œuvre s’y inscrit, bien que sa technique, son support et la finesse d’exécution, proche de la miniature, en fait une pièce unique et remarquable.

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Portrait de Marie-Antoinette

Portrait de Marie-Antoinette

Portrait de Marie-Antoinette, Reine de France,
En habit de deuil à la prison du Temple